Voici quelques photos de Bazouges la Pérouse, avec la grande bassine à cuire pour faire le pommé, et les pots de pommé que j'ai achetés pour goûter cette spécialité

IMG_2563

IMG_2587

IMG_2588

IMG_2590

Chaque automne, les communes de Bazouges-la-Pérouse et de Tremblay perpétuent une tradition qui date du 19ème siècle et préparent le pommé, proche d’une confiture au goût de caramel au léger parfum de pruneau.

Exclusivement confectionné à partir de cidre nouveau et de pommes, l’ensemble est mis à bouillir dans une grande bassine en cuivre (la pelle en gallo), tout en remuant (ramaouger en gallo) sans arrêter à l’aide d’une grande cuillère en bois (le ribot en gallo). La cuisson dure 24 heures jusqu’à obtenir une pâte consistante.

Pendant la Seconde guerre mondiale, le pommé était fabriqué dans toutes les fermes des environs. Le beurre très prisé pendant cette période de restriction servait de monnaie d’échange aussi le pommé le remplaçait sur les tartines de pain sous le vocable « le beurre du pauvre ».

La ramaougerie rassemblait les familles, les voisins et les habitants des hameaux environnants et donnait lieu à un véritable rassemblement festif

je vous invite à visiter ce blog très explicite pour connaître tout l'historique et la recette du pommé

Le pommé de Bazouges la Pérouse

Pendant la Seconde guerre mondiale, le pommé était fabriqué dans toutes les fermes des environs. Le beurre très prisé pendant cette période de restriction servait de monnaie d'échange aussi le pommé le remplaçait sur les tartines de pain sous le vocable " le beurre du pauvre ".

http://alan-robinard35.e-monsite.com